Originaire de Nice, je suis depuis toujours passionnée par les arts graphiques et notament la peinture.
J'exerce depuis plus de 10 ans la peinture décorative, mes nombreux chantiers en décors traditionnels m'ont permis d'acquérir une solide expérience en peinture décorative classique (trompe l'œil, restauration de plafonds peints, décors en façade...) et en tant qu'indépendante la gestion de gros ouvrage.

Durant ces années je crée en parallèle des fresques plus personnelles, c'est à travers le mouvement dynamique et spontané, que s'exprime les sentiments de dualité, d'unité dans mes peintures.
Installée un temps à Bruxelles, j'ai pû donner libre cours à ma passion pour le street-art, rencontres avec des collectifs, peintures en terrain et sur murs légaux, toute une émulation artistique qui motive ma démarche.
De retour dans ma ville natale, je continue de développer mon style et réponds régulièrement à des appels à projets en Europe.



Le savoir faire ne trompe pas l’œil

Ça n’était pas vraiment écrit. Après un bac économique, une année d’IUT, une autre de psycho, pendant laquelle elle suit aussi des cours de dessin et de peinture à la villa Thiole, elle décroche son BTS communication en 2006. Et cherche ensuite du travail, sans succès… Et si elle changeait de voie ? La future peintre en décors s’inscrit en BEP filière peinture en bâtiment en alternance chez Porcu, une référence côté façades, puis prépare pendant deux ans le Brevet des Métiers d’Art au CFA Vauban. Tout en oeuvrant (en alternance) à la rénovation de la mairie annexe du vieux Nice. Son diplôme à peine obtenu, elle crée en octobre 2010, à 25 ans seulement, son entreprise. Qui démarre sur les chapeaux de roues, avec des chantiers en collaboration, en sous-traitance ou en nom propre. Et pas des moindres : hall d’entrée de la fondation Pauliani, façades de la place Garibaldi, villa Fleur du Cap à Saint-Jean, tapisseries faites à la main pour le casino de Monte-Carlo… Francis Bianchi, Frédéric Nicolas, Frédéric Genovese, Véronique Combès, immédiatement, ses glorieux aînés peintres et fresquistes lui font confiance. Même si elle confie qu’il n’est pas facile d’évoluer dans un milieu d’hommes, «la» jeune peintre en décors a su s’imposer. Prochains chantiers: en Savoie, et peut-être même en Inde...